jeudi 14 mars 2013

Désaiguillage d'un pin sylvestre !

Voici un petit post sur le désaiguillage des pins. Ici, un pin sylvestre.
Le désaiguillage est une opération indispensable pour favoriser le bourgeonnement arrière et l'obtention d'aiguilles plus petites.
C'est une opération qui consiste à tailler les aiguilles anciennes des branches ''fortes'' pour obtenir de nouvelles aiguilles plus petites, rééquilibrer la vigueur et la taille des bourgeons et favoriser le bourgeonnement arrière.
Cette technique favorise l'entrée de la lumière et permets ainsi de stimuler la pousse des bourgeons sur l’arbre. Elle existe également sur les feuillus, c'est alors une défoliation.
L'autre avantage: Facilité la pose des fils de ligature.
Pour ma part, j'utilise des ciseaux fins pour réaliser le désaiguillage, en effet, selon moi, c'est moins stressant pour l'arbre, ça évite d'arracher les bourgeons latents voir même l'écorce. La technique manuelle qui consiste à tirer les paires d'aiguilles vers l'extérieur de la branche avec les doigts, dans le sens de la branche est  plus''compliquée'' et demande une minutie plus importante. Il faut avoir une certaine expérience pour la réaliser. Il est évident que cette technique manuelle stimulerait plus le bourgeonnement arrière mais le risque d'âbimer les bourgeons que l'on ne voit pas forcément est aussi plus grand. A réserver aux bonsaika d'expérience.
Après avoir coupé les aiguilles, il reste des petits moignons de 2 à 4 mm qui vont sécher et finir par tomber au bout de 2-3 semaines maximum. Certes c'est un peu moins esthétique sur le coup mais plus sécurisant selon moi.
Voici quelques photos qui peut être seront plus explicites.

Vue d'ensemble du sujet.

 



Vue différente. Il y a du travail.

 



Voici la partie qui va être travaillée en premier.

 


Des aiguilles, c'est pas ce qu'il manque. Il y en a trop.

 


Début de la coupe des aiguilles avec le ciseau fin.

 

Après quelques minutes.
 


C'est déjà un peu plus clair.
 


On continue.
 


Une branche travaillée.
 


Vue d'ensemble des branches après désaiguillage.

 


Une vue plus en détails.

 


La partie qu'il reste à faire.

 


On voit bien les moignons d'aiguilles qui restent.
Voilà, il reste encore toute la cime et la partie gauche de l'arbre à faire.
Il faut être patient lorsque l'on désaiguille. Si au bout d'un moment, vous commencez à vous lasser, arrêtez, ne continuez pas, vous reprendrez plus tard. Cela évite l'énervement et le risque de faire des erreurs et de s'en vouloir par la suite.









 
 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Contactez nous !